« La photographie est littéralement une émanation du référent. D’un corps réel, qui était là, sont parties des radiations qui viennent me toucher, moi qui suis ici; peu importe la durée de la transmission; la photo de l’être disparu vient me toucher comme les rayons différés d’une étoile. 

 

Elle ne remémore pas le passé (rien de prussien dans une photo). L’effet qu’elle produit sur moi n’est pas de restituer ce qui est aboli (par le temps, la distance), mais d’attester que cela a été.

Le passé est désormais aussi sûr que ce qu’on touche. 

Ni image, ni réel, un être nouveau, vraiment : un réel qu’on ne peut plus toucher. »

                                Roland Barthes